• mets tes mains à Allanche

    un qui connaît la truffade, les salers  et le magnifique plateau 

    Extrait. Jean-Paul demeurait quelqu'un d'extrêmement lucide. S'il envisageait de passer [boxeur] professionnel, c'était surtout parce qu'il adorait l'ambiance des salles de sport, la camaraderie existant entre les boxeurs et ce côté chaleureusement populaire dans le bon sens du terme. Mais, en dépit d'une "bonne droite", il savait qu'il ne deviendrait jamais un champion, et ce pour une bonne raison : il n'avait pas "assez faim". En effet, la plupart des apprentis boxeurs étaient des hommes issus de la rue, des types fauchés qui avaient la rage au ventre, pour qui le sport était une manière de se hausser hors de leur statut social. Belmondo, lui, restait un fils de bourgeois qui savait pouvoir compter sur ses parents. Donc, Jean-Paul n'appartenait par véritablement au même monde. Tout de même la boxe lui apprit la "hargne", la ténacité, l'endurance et le goût de la lutte. 

    Et puis un incident suspendit son apprentissage de boxeur. A l'âge de seize ans, Jean-Paul souffrit d'une primo infection. Les médecins se penchèrent sur son cas et, dans un même élan, annoncèrent que le bon air lui serait éminemment profitable. Ses parents l'envoyèrent à Allanche dans le Cantal où, durant près d'un an, il partagea la vie des bergers. Pour le jeune Parisien, ce fut comme une révélation : la nature, le calme, les animaux. Ses journées, il les passait à construire des cabanes, à observer les verts pâturages et à surveiller les moutons. Le soir, il s'arrangeait pour dormir dans les granges où, pour la première fois, il rêvait à son avenir. Il écrivit des lettres enflammées à sa famille, expliquant en long et en large que son avenir se situait là, près des moutons. Mais en dépit de ses apparences tranquilles de futur berger, Jean-Paul laissa exploser sa véritable passion : la comédie. 

    "Je suis effectivement parti à Allanche, admet-il. Ca me plaisait beaucoup. J'ai gardé des moutons avec les copains. Mais c'était aussi l'époque où la plupart des villages de France organisaient des kermesses cyclistes. J'y allais tout le temps, je faisais beaucoup l'idiot, le clown, je faisais rire tout le monde. Dans ces kermesses, il y avait des concours de camelots : celui qui vendait le plus de n'importe quoi. Je participais à tous ces concours et je les gagnais toujours. C'est en cela qu'Allanche m'a aidé à exprimer mon désir d'acteur". 

    Lorsque Jean-Paul oublia ses aventures campagnardes et remonta sur Paris, M. et Mme Belmondo posèrent la fameuse question de confiance à ce fils si turbulent qui ne brillait dans aucune matière scolaire : "Que veux-tu faire ?"

    Sa réponse claqua comme un défi : "Acteur !"



    Philippe DURANT, Belmondo, éditions Robert Laffont, 2011

    1279013547_allanche.jpg (721×542) 


  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Janvier 2016 à 20:39

    bonsoir griou

    je m’appelle pas Chantal mais j'aime le cantal !!!!

    en fait de l’Auvergne je connais le Puy de Dôme et surtout le Mont Dore où j'ai passé plusieurs années de cure thermale enfant, car j'étais née asthmatique en sursis,  la Bourboule n'était pas assez forte pour me soigner, et dans les années 1950 pour la médecine traditionnelle c'était pas une évidence.

    je garde de beaux souvenirs de l’Auvergne , même si j'y venais comme une malade.

    en tout cas je dois certainement à l'Auvergne d'être encore en vie à 61 ans .

    Bisouilles

    marie 

     

    2
    lis martagon
    Samedi 9 Janvier 2016 à 05:07

    Tu prépares la fête de l'estive...? Mais la neige arrive...les moutons bien blancs sont là ,redescends vite , ferme le cledou de ton buron !!! ??

    3
    Samedi 9 Janvier 2016 à 18:45

    tu as posté, alors que je modifiais l'article. c'est sur qu'il vaut mieux des fois fermer les yeux, mais çà dure depuis des siècles et ce n'est pas prêt de s'arrêter, malgré la création des apg (association professionnelle gendarmerie) nouvellement créées et imposées par bruxelles. dernièrement, un général se plaisait à déclarer que sous son commandement, l'horaire moyen d'emploi d'un gendarme était de 85 heures par semaine. moi j'ai bien fait de me tirer, je supportais de moins en moins tous ces cons. quand à belmondo, autant pour raison de santé ou autre (rafles), ils sont nombreux à s'être réfugiés dans le cantal et reconnaître à y avoir passé de bons moments. moi aussi, c'est bien pour çà que j'y suis revenu et qu'on y éparpillera mes ce ndres. bizzzzzzzzzz

    4
    Dimanche 10 Janvier 2016 à 14:08

    J'ignorais totalement cette période auvergnate de notre Bébel national, mais il est vrai que je ne suis pas une inconditionnelle. Comme quoi l'Auvergne a vraiment des atouts si elle permet de révéler les vocations! Les esprits chagrins diront que l'on s'ennuie tellement dans nos provinces (que ce soit l'Auvergne, le Ségala ou quelques autre bout de France) que cela développe forcément la créativité et l'imaginaire hi hi hi!

    5
    Dimanche 10 Janvier 2016 à 18:47

    Un an de "vacances forcées" dans le Cantal, ça peut-être sympa. Faut pas oublier les vêtements chauds pour l'hiver. Bonne semaine.

    6
    valeriane
    Lundi 11 Janvier 2016 à 04:59
    Mets tes mains à l'anche..tu recrutes pour des cours de clarinette ,hautbois..?Je fais des randos et j'ai parfois mal à l'hanche ...bon je vais essayer de faire des impositions de mains demain..sinon moi aussi je vais garder mes moutons...pas à Allanche mais...sous le lit !!
    7
    Lundi 11 Janvier 2016 à 16:39

    Il semble un peu ...A bout de souffle...sur la photo. Sans doute  a -t-il été coursé par une fameuse ...Salers ! La vache ! Bonne semaine Griounette !

    8
    perce-neige
    Mercredi 13 Janvier 2016 à 06:12

    La neige qui vient de tomber sur Allanche annonce-t-elle de "Joyeuses Pâques" ?Attention de ne pas prendre "Les mauvais chemins" en ce moment...On peut glisser , mais pas ..sur une "Peau de banane" !

    9
    cyclamen
    Samedi 16 Janvier 2016 à 07:02

    "un qui connaît la truffade, les salers  et le magnifique plateau "...(de fromages ?)

    10
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 20:18

    je t'ai envoyé une photo du square par mail, rare, très rare...bizzzzzzz

    11
    viola
    Samedi 23 Janvier 2016 à 05:07

    Tu es partie construire une cabane à Allanche? J'espère que tu as pris tes mitoufles..!Attention au loup ..!ou peut-être masques-tu un article pour Carnaval ?

    12
    Samedi 23 Janvier 2016 à 13:09

    photo re-expédiée..je sens que je vais être obligé de te l'amener, ce sera plus simple (lol) - bizzzzzzzz

    13
    Lundi 25 Janvier 2016 à 11:51

    encore une photo rare...bizzzzzzzzzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :